Bénéficiez des prix pour les professionnels en créant votre compte >> Créer mon compte

Abdominaux, arrêtez le massacre Référence: EX0129

18,08 € TTC 15,07 € HT
Payer avec paypal
Délai de livrasion estimé entre 24h-72h
Payer en plusieurs fois
  • Information
  • Caractéristiques
  • Avis0 / 00
  • FAQs
  • Livre : 183 pagesAbdominaux : arrêtez le massacre
    Bernadette de Gasquet Faire des abdominaux peut-il être dangereux ? Oui, car le raccourcissement des grands droits, qui rapproche ainsi les épaules et les hanches, est néfaste pour le dos. Il accélère les descentes dorganes, peut aussi induire une incontinence et ne fait pas le ventre plat. Cette pratique doit être dénoncée. Le danger est encore plus grand quand on rajoute des haltères ou des poids.
    Mais on peut aussi « faire des abdos » tout en préservant son dos, son périnée et en améliorant sa silhouette. Sans souffrir, en samusant, en variant les exercices, jusquà pratiquer une gymnastique « virtuelle ». Finies les séries répétitives, monotones, épuisantes et source de douleurs lombaires. Mettez-vous aux « abdos futés » (au quotidien, dans le train ou avec un bébé dans les bras), aux abdos puissants (base des arts martiaux), au travail global (dos, abdominaux, périnée).
    Comme dans ses précédents ouvrages, lauteur donne dabord les éléments permettant la compréhension du sujet : à quoi servent les abdominaux, comment travaillent-ils, comment les faire travailler en respectant la physiologie et en se faisant du bien, comment contrôler le résultat de sa pratique ? Ensuite, divers niveaux de pratique sont proposés au lecteur. Dans la vie quotidienne avec des séries accessibles à tous, puis des séries plus difficiles et des séries athlétiques. Lauteur traite ensuite des cas particuliers : maternité, ménopause, personnes ayant des problèmes de dos, de périnée, suites opératoires, personnes âgées ou à mobilité réduite. Dans tous les cas, la pratique est présentée avec une très grande précision, à grand renfort dillustrations, ce qui permet de repérer toutes les erreurs.

    Attention : la photo correspond à la nouvelle couverture.